transmission des hadiths.

Répondre
Avatar de l’utilisateur
ijtihadi
Moderator
Moderator
Messages : 1161
Inscription : 27 janv. 2010, 12:30

transmission des hadiths.

Message non lu par ijtihadi » 23 mars 2011, 06:00

Quelques mots pour mieux connaitre l’histoire de la transmission des hadiths.
La logique veut que lorsqu’on aime un être on se souvient parfaitement de ces paroles (surtout si elles ont changé le court de la vie de millions de personnes)
Les premiers transmetteurs de hadîth
- Les sahâba (en arabe veut dire les compagnons)
Ceux qui ont compilé, codifié et transmis les paroles, les actes et les autres incidents dans la vie du prophète Mohammed ( :saws: ) connus comme les Narrateurs des traditions, furent des compagnons très proche du Prophète ( :saws: ) lui-même, puis leurs paroles furent reprises par leurs fils et leurs descendants qui vécurent jusqu'au quatrième siècle de l'hégire la chaine est parfaitement connue et fiable. Lorsque est interrompue ou que l’on ne connait pas le narrateur on ne prendra pas en compte le hadith on l’appellera faible (c'est-à-dire non fiable de façon certaine même si le hadith est véridique il sera parmi les hadiths douteux.)
Une fois que tous ces récits furent consignés par écrit, on procéda aussi à la rédaction de la biographie de tous les narrateurs ou autres personnes qui ont eu quelque lien avec la transmission de ces Traditions du Habib ( :saws: ).
Toute cette compilation encyclopédique - environ 100 000 esquisses biographiques- est connue sous le nom de : « Asmâ-Ur-Rijâl ».
On trouvera chez les musulmans l'exploit sans précédent dans le domaine de l'historiographie
Le Prophète ( :saws: ) accompli son unique pèlerinage- le Pèlerinage d'Adieu- en compagnie de plus de 100 000 compagnons. L'histoire a enregistré les biographies d'environ 11 000 de ces compagnons qui ont transmis quelques hadiths aux autres. Le fait d'avoir transmis un hadîth leur a valu une mention dans l'histoire écrite.
Le Saint Prophète ( :saws: ) quitta ce monde en l'an 11(A.H)/ 632 (A.C)quelques mois après ce pèlerinage, alors que les vétérans parmi les compagnons vécurent jusque l'an 40 (A.H) / 660 (A.C). A cette époque il se trouvait encore parmi eux grand nombre de jeunes compagnons. Vers la fin du premier siècle A.H (Après l'Hégire), cependant, presque tous avaient quitté ce bas-monde. Voici les noms de ceux qui furent les derniers à rendre l'âme en différents endroits du monde islamique.
Nom :arrow: Lieu de décès :arrow: Année A.H / A.C
Aboû Umâma-l-Bâhilî :arrow: Syrie :arrow: 86 /705
Abdallâh ibnou-l-Hârith :arrow: Egypte :arrow: 86 /7058
Abdallâh ibn Abî Awfâ :arrow: Al-Koûfah (Irak) :arrow: 87 / 706
as-Sâ-ib ibn Yazîd :arrow: Médine :arrow: 91 / 709
Anas ibn Mâlik :arrow: Al-Baçrah (Irak) :arrow: 93 / 711
Anas ibn Mâlik qui fut le dernier des compagnons à être rappelé vers le Créateur, était le serviteur volontaire et personnel du Prophète ( :saws: ) pendant dix ans à Médine.

Avatar de l’utilisateur
asso
Admin
Admin
Messages : 2324
Inscription : 06 avr. 2009, 01:32
Localisation : Où DIEU souhaite me voir
Contact :

Re: transmission des hadiths.

Message non lu par asso » 24 mars 2011, 18:42

Salam aleykoum,
Merci Ijtihadi.
On trouvera chez les musulmans l'exploit sans précédent dans le domaine de l'historiographie
Oui, l'Islam met un point d'honneur aussi à la vérification de la source!
Anas ibn Mâlik Al-Baçrah (Irak) 93 / 711
Anas ibn Mâlik qui fut le dernier des compagnons à être rappelé vers le Créateur, était le serviteur volontaire et personnel du Prophète ( ) pendant dix ans à Médine.
C'est ce Anas (r.a) qui a dit que durant tout le temps qu'il était au service du Prophète (salut et paix sur Lui), le Prophète (salut et paix sur Lui) ne lui a jamais dit quelque chose du genre "pourquoi tu as fait ceci ou cela?" ou "comment ceci ou cela".
Le Coran en parlant du Prophète MUHAMMAD (salut et paix sur Lui) "Nous t'avons doté d'un Noble caractère".

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité