Le Prophète Ismaïl

Verrouillé
Avatar de l’utilisateur
ijtihadi
Moderator
Moderator
Messages : 1161
Inscription : 27 janv. 2010, 12:30

Le Prophète Ismaïl

Message non lu par ijtihadi » 27 mai 2011, 16:25

Le Prophète Ismaïl :alayhi-assalam:

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l’Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager.

Il ne faut pas perdre de vue que le prophète Ibrahim :alayhi-assalam: n’ayant pas encore d’enfant malgré son âge avancé sa femme Sarah décide de lui donné son esclave Egyptienne pour plus de chance d’avoir un enfant qui lui succéderait sur terre. Le prophète Ibrahim ne se plaignit jamais de ne pas avoir de descendance malgré que se fût là un désir très cher.

L’union d’Ibrahim et d’Hajjar fut bénie par Dieu et ils eurent un fils à qui ils donnèrent le prénom Ismaïl. Quand Le Prophète Ismaïl :alayhi-assalam: est né, son père Le Prophète Ibrahim :alayhi-assalam: avait 86 ans. Le nouveau né était très cher à son père et quand Sarah les voyait, elle était triste de ne pouvoir avoir d'enfant. Après quelque temps, ne pouvant plus supporter de voir Hajjar avec son fils, et demanda au Prophète Ibrahim :alayhi-assalam: de les installer ailleurs. Dieu lui ordonna de les emmener dans un endroit bien précis. Et se fut là une épreuve bien difficile pour Ibrahim qui commençait juste a gouter aux délices de sa nouvelle paternité

Le voyage vers la Mecque

C’est donc sur l’ordre de Dieu que le Prophète Ibrahim :alayhi-assalam: a emmené Hajjar et le Prophète Ismaïl :alayhi-assalam: à Makka. Dans ce désert, il laissa sa femme et son fils au soin de Dieu et retourna chez lui en Palestine. Selon le Saint Coran, il pria :
"Ô notre Seigneur, j'ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison sacrée (La Ka'ba), ô notre Seigneur afin qu'ils accomplissent la salât. Fais donc que se penche vers eux les cœurs d'une partie des gens. Et nourris les des fruits. Peut être seront ils reconnaissants ? (Sourate 14 :37)

Bien que Hajjar :radiallahanha: fût seule dans le désert, elle avait appris de son mari à faire confiance en Dieu et à être patiente. Malgré son étonnement de le voir repartir la laissant seule avec son enfant, elle ne posa qu’une seule question :
- es-ce Dieu qui t’ordonne de nous laisser là?
-il répondit : oui!
Alors elle resta confiante dans la miséricorde de son créateur.
Aussi quand elle a eu faim et soif, et ne pouvait plus nourrir son bébé, elle essaya de trouver de l'eau, cherchant entre les collines de Safà et Marwàh, Faisant ce parcours que des millions de pèlerins refont jusqu’à nos jours, pour trouver une source ou un autre moyen pour survivre, elle ne réussit pas. Et quand finalement elle revint triste vers son bébé, elle trouva qu'une source d'eau venait de jaillir à l'endroit où le bébé tapa le sol de son pied. Heureuse elle en bu à satiété. C’est à cette source que les pèlerins aujourd’hui se désaltèrent encore. Par la suite, l'eau attira les oiseaux. Le peuple de la tribu de Jarham, qui passait près de là, suivant la trace des oiseaux, à la recherche d'eau virent Hajjar :radiallahanha: et Le Prophète Ismaïl :alayhi-assalam: seuls dans le désert, ils les ont invitèrent à se joindre a eux.

Hajjar :radiallahanha: avec Ismaïl :alayhi-assalam: encore bébé ont vécus avec la tribu de Jarham. Le prophète Abraham revenait les voir une ou deux fois par an.

Le songe d’Ibrahim :alayhi-assalam:

A l'une de ses visites, quand Le Prophète Ismaïl :alayhi-assalam: avoisinait 13 ans, Le Prophète Ibrahim :alayhi-assalam: fit un songe : il se vit en train de sacrifier son fils. C'était le 8 Zilhajj, également connu sous le terme de "Yawm Tarwiyah" (Le jour du 1er songe). Le Prophète Ibrahim :alayhi-assalam: recevait souvent les ordres d'Allah sous forme de songes, mais comme il s'agissait de sacrifier son fils, il est évident que l’épreuve ne fut pas aisée à accomplir. Le lendemain, il a revit le même songe, il fut certain que l’ordre était réel. Ainsi, le 9 Zilhajj est connu comme "Yawm Arafàt" (Jour de conviction).

Allah Taala dit : " Puis quand celui-ci fut en âge de l'accompagner, [Abraham] dit : "Ô mon fils, je me vois en songe en train de t'immoler. Vois donc ce que tu en penses". (Ismaël) dit : "Ô mon cher père, fais ce qui t'es commandé : tu me trouveras, s'il plaît à Dieu, du nombre des endurants" (Sourate 37:102).

La lapidation de Satan

Bliss sous la forme d’un homme âgé et sage, courut vers Ismaïl et lui dit : Ismaïl, ton père est devenu âgé et ne sait ni ce qu’il fait ni ce qu’il dit, il va te tuer ! … Tu dois t’échapper. Le garçon se mit debout, prit sept cailloux et les jeta vers l’homme âgé! C’est là l’explication de la Jamra soghra (petite stèle qui symbolise l’enfant rejetant bliss « rite qu'accomplissent des millions de pèlerins chaque année au même endroit » pour se commémorer le geste de l’enfant)…

La réaction de l’enfant ayant avorté bliss essaya avec la mère. Une mère certainement n’admettrait point le sacrifice de son enfant. Hager n’était pas moins soumise à Dieu qu’Abraham et Ismaïl. Bliss couru vers Hager et dit : secours ton fils, ton mari va l’immoler, ton fils va mourir, ton mari va tuer ton fils unique…Et la femme, soumise à Allah, a pris sept cailloux et les jeta vers l’homme âgé pour qu’il s’éloigne, sachant ou pas qu’il était ibliss elle ne s’opposait pas à la sentence de son créateur convaincu que son époux n’agissait que sur ordre Divin elle on comprend là le courage de cette femme … Et de là vient la Jamra Al-Wosta(stèle représentant l’endroit ou notre mère Hajjar chassa ibliss prouvant sa soumission absolue à son créateur).

L’ultime espoir maintenant étant Ibrahim :alayhi-assalam: lui-même… Bliss lui dit : est-ce que tu va tuer ton propre enfant, Ibrahim ? Ton fils unique ! … Tu n’as dit il encore, aucune chance d’en avoir un autre à ton âge…!
Comme tous les prophètes de Dieu Abraham, était aussi soumis à Dieu, il prit sept cailloux et les lança sur ibliss, et c’est jute là l’emplacement de la Jamra Al-Kobra. Encore une fois la preuve que les prophètes de Dieu ne sont pas choisit par Hasard.

L’immolation
Le Diable fut donc lapidé trois fois, Ibrahim :alayhi-assalam: prit Ismaïl :alayhi-assalam: , le mit sur ses genoux et a mis le couteau sur sa gorge, Ismaïl lui demanda de le déposé a terre et de le tourner pour ne pas le regarder dans les yeux lors de l’immolation, au risque de l’attendrir.
Ibrahim :alayhi-assalam: mit le couteau sur la gorge de son enfant et commença à le faire bouger, mais le couteau ne coupait pas… Gloire à Allah ! Ismaïl sentait le couteau sur son cou, mais ne sentait rien d’autre… Le couteau allait et venait sur le cou d'Ismaïl, mais ne le tuait pas, alors Ismaïl croyait que son père ne pouvait pas l’immoler par pitié, il dit à son père : sois ferme père, Plus fort…
Dieu :jjh: dit:
« (Ismaïl) dit : « O mon cher père, fais ce qui t’es commandé : tu me trouveras, s’il plaît à Allah, du nombre des endurants. Puis quand tous deux se furent soumis (à l’ordre d’Allah) et qu’il l’eut jeté sur le front». » (Sourate 37 :103).

Le Prophète Ibrahim :alayhi-assalam: répondait à l’ordre divin, mais le couteau si bien aiguisé soit-il ne répondait pas sur ordre de Dieu. Aussi fut-il surpris de voir son fils debout à côté de lui et qu'à sa place Dieu lui offrit un mouton.
Dieu :rwj: dit:
" Voilà que Nous l'appelâmes " Ibrahim ! Tu as confirmé la vision, c'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants. C'était là certes, l'épreuve manifeste. Et Nous le rançonnâmes d'un Grand Sacrifice. Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité : Paix sur Ibrahim"" (Sourate 37:104-109).

Son fils fut préservé, puis Ibrahim :alayhi-assalam: partit pour la Palestine pour revoir Sarah. Dieu nous a rendu les actions du Prophète Ibrahim :alayhi-assalam: et de son épouse Hajjar obligatoire à nous musulmans. Ainsi, quand nous allons pour le Hajj (grand pèlerinage annuel ou l’Omra petit pèlerinage), nous marchons entre Safà et Marwà en souvenir de Hajjar. Nous allons aussi à Minna pour offrir en sacrifice un animal et lapider Satan, en souvenir de toute cette famille soumise et ferme dans sa foi.

La construction de Kaaba

Plus tard, Après que son fils Ismail grandit. Ibrahim :alayhi-assalam: et son fils Ismaïl :alayhi-assalam: bâtirent la Kaaba, première mosquée sur terre pour adorer Dieu :rwj: . Ibrahim :alayhi-assalam: édifia avec lui la Kaaba Ibrahim et Ismail l'ont reconstruite, avec l'aide de Dieu. Ismail :alayhi-assalam: tendait les pierres à son père et chaque fois qu'une rangée était achevée, le maqam d’Ibrahim, une pierre sur laquelle il se tenait (pierre avec ses empruntes que l’on peut voir encore près de la Kaba sous une cloche de verre), prenait de la hauteur afin que 'Ibrahim puisse bâtir la rangée du dessus et ainsi de suite jusqu'à ce que son édifice soit terminé. Ils firent une invocation:
« Notre Seigneur, accepte ceci de notre part : Tu es, en vérité, Celui qui entend et qui sait. Notre Seigneur, fais que nous Te soyons soumis et fais descendre de nous une communauté qui Te sera soumise, montre-nous nos rites et accepte notre repentir... » (Sourate 2 :127-128).

Sources :
Les histoires des Prophètes par Ibn Kathir
Amrkhaled.net

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités