paroles sages: un lit d'hôpital

La Spiritualité et la Sagesse musulmanes
Répondre
Avatar de l’utilisateur
ijtihadi
Moderator
Moderator
Messages : 1161
Inscription : 27 janv. 2010, 12:30

paroles sages: un lit d'hôpital

Message non lu par ijtihadi » 01 janv. 2011, 07:14

:salam: salam
Ecoute et répond avec des paroles sages
Bismillahi arrahman arrahim, wa salat wa salam 'ala rassulillah


A 28 ans il est sur un lit d’hôpital
Plus rien ne bouge en lui. Il ne parle pas un trou est apparent dans sa gorge, avec un tube qui en sort pour aider a la respiration il ne peut donc même pas parler. Les yeux seuls bougent et regardent la pièce qui les entoure. Il n’a aucun moyen pour s’exprimer les yeux noirs, grand et beaux dans un visage à la peau mate avec les traits réguliers.il est beau ! Tout en lui rappel les princes d’Arabie. Le drap de satin blanc fait ressortir encore plus le noir de ses cheveux raides.
Cette histoire est véridique ! Il s’agit bien réellement d’un héritier d’une famille illustre d’Arabie. Son frère est à son chevet, lorsqu’un nouveau médecin ne le connaissant pas vient le consulter. En posant le stéthoscope sur sont thorax il n’entend aucune activité dans le poumon gauche mais entends le cœur et le poumon droit. Découvrant l’orifice de la gorge et voyant que seuls les yeux bougeaient il voulu lui donner une note d’espoir en disant.
-« Tu va mieux incha Allah »
Et puis de rajouter :
- sais tu que tu as de la chance quand même !
Il regarda le jeune homme qui voulu parler mais aucun son ne sortait puisque la gorge étant percée. Avec un sourire il lui dit :
-oui je sais tu te demande comment j’ose dire cela alors que tu es cloué sur un lit sans pouvoir bouger le petit doigt. Que tu ne peu même pas boire seul un verre d’eau..
Sait tu que pour chaque instant dans ce lit tu a du mérite et des bonnes actions te sont écrites si tu loue Dieu de t’avoir donné la vie car d’autres ont leur jambes et vont là ou il est interdis ils perdent leur temps et restent à danser par exemple au lieu de faire des choses utiles a autrui. Avec leurs mains et bras sains ils tiennent une bouteille d’alcool par exemple au lieu d’aider les autres ou de travailler…
Toi tu es là, tu ne peux pas dire de mal de qui que se soit, tu reste sur place et ne va vers aucun lieux de perdition comme les jeunes de ton âge, tu as Dieu pour compagnon, et tu peu le louer et prier autant que tu veux ! Il y en a tant qui ne se rendent pas compte du trésor qu’ils possèdent et vont le gaspiller à longueur de temps.
Des larmes roulèrent sur ses joues, abondantes….
Son frère se leva se dirigea vers la porte et fit signe au toubib de le rejoindre. Il lui dit :
Ne vois tu pas que tu lui fais du mal à lui parler ainsi ? Ne sais tu pas qui il est ?
Le toubib ne comprenant pas la réaction demanda a voir le rapport du malade pour voir les circonstances et la cause de son admission a l’hôpital.
Suite a une soirée bien arrosée avec des copains il s’était retrouver sur le bas coté de la route avec sa voiture renversée une bouteille de whisky à la main.
Les radios étaient effrayantes des os brisés à tous les niveaux.
En regardant la radio il vit qu’au niveau de la colonne vertébrale plus aucune vertèbre n’était à sa place….
Le jeune homme était là depuis un an puisqu’il avait fait son accident un an plus tôt. Certains diront s’il était mort se serait surement mieux pour lui….
Qu’en pensez-vous ?

Avatar de l’utilisateur
asso
Admin
Admin
Messages : 2324
Inscription : 06 avr. 2009, 01:32
Localisation : Où DIEU souhaite me voir
Contact :

Re: paroles sages: un lit d'hôpital

Message non lu par asso » 02 janv. 2011, 21:25

Salam aleykoum,
C'est vraiment triste comme histoire.
Surtout que "Cette histoire est véridique !"
Qu’en pensez-vous ?
Je ne peux m'empêcher d'avoir de la compassion pour le malade.
Je me dis que c'est sûrement une seconde chance que DIEU (loué soit-IL) lui donne.
Par contre, je n'oublie pas aussi les versets suivants:
"et pour ceux qui, s'ils ont commis quelque turpitude ou prévariqué contre eux-mêmes, se souviennent de DIEU et demandent pardon de leur péchés,-et qui est-ce qui pardonne les péchés sinon DIEU?-et qui ne s'entêtent pas, en ce qu'ils ont fait, alors qu'ils savent." Coran 3: 135
et aussi
"Mais cet accueil n'est pas pour ceux qui font le mal et qui, pour peu que la mort se présent à l'un deux, celui-là s'écrie: 'Maintenant oui me voilà repenti!'-non plus pour ceux qui meurent mécréants; c'est pour eux que nous avons préparé un châtiment douloureux." Coran 4: 18

Par contre, je ne peux aussi m'empêcher de me dire:
"Et qui désespère de la Miséricorde de son Seigneur,sinon les égarés ?" Coran 15: 56

Et dans l'histoire, il y a passage sur lequel on doit méditer tous les jours:
-oui je sais tu te demande comment j’ose dire cela alors que tu es cloué sur un lit sans pouvoir bouger le petit doigt. Que tu ne peu même pas boire seul un verre d’eau..
Sait tu que pour chaque instant dans ce lit tu a du mérite et des bonnes actions te sont écrites si tu loue Dieu de t’avoir donné la vie car d’autres ont leur jambes et vont là ou il est interdis ils perdent leur temps et restent à danser par exemple au lieu de faire des choses utiles a autrui. Avec leurs mains et bras sains ils tiennent une bouteille d’alcool par exemple au lieu d’aider les autres ou de travailler…

Avatar de l’utilisateur
ijtihadi
Moderator
Moderator
Messages : 1161
Inscription : 27 janv. 2010, 12:30

Re: paroles sages: un lit d'hôpital

Message non lu par ijtihadi » 06 janv. 2011, 05:57

:salam:

Bismillahi arrahman arrahim, wa salat wa salam 'ala rassulillah

absolument Asso il y a tant de choses a médité et l'on passe sans vraiment les voir.

moi aussi je trouve que ce jeune homme a de la chance en y réfléchissant.

Avatar de l’utilisateur
asso
Admin
Admin
Messages : 2324
Inscription : 06 avr. 2009, 01:32
Localisation : Où DIEU souhaite me voir
Contact :

Re: paroles sages: un lit d'hôpital

Message non lu par asso » 07 janv. 2011, 23:34

Salam aleykoum,
je trouve que ce jeune homme a de la chance en y réfléchissant.
Tout à fait. Le fait d'avoir eu l'opportunité de se repentir, regretter les mauvaises (erreurs et fautes), c'est vraiment quelque chose de merveilleux.
Par contre, ce qui est dommage, ce sont les circonstances. Faut-il attendre le malheur pour se repentir? Faut-il retourner à DIEU (loué soit-IL) par impuissance? Du coup, n'oublions-nous pas le but de notre création?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité