Le défi juridique

Répondre
Avatar de l’utilisateur
ijtihadi
Moderator
Moderator
Messages : 1161
Inscription : 27 janv. 2010, 12:30

Le défi juridique

Message non lu par ijtihadi » 11 mars 2011, 20:32

Le défi juridique

Bien sur, la parfaite concordance entre les affirmations Coraniques et la science moderne dont la mise en évidence a fait l'objet de plusieurs travaux, par des chercheurs du monde entiers musulman ou pas, ne se limite pas aux seuls versets qui évoquent des phénomènes naturels dans cet univers. On peut voir la même concordance dans des domaines qui semblent, à première vue, moins évidents mais que les témoignages successifs ne cessent de mettre en relief. C'est le cas de " l'aspect juridique " du Coran.

Ainsi après avoir évoqué plusieurs règles concernant " le comportement des hommes dans leur rapport intime avec leurs femmes " telles que " l'interdiction d'avoir des rapports conjugaux avec une femme réglée " ou " la période d'attente " qui s'écoule entre l'annonce du divorce et le moment où il devient effectif " selon que les femmes divorcées soient " ménopausées ", " enceintes ", ou qu'elles n'aient " pas encore de règles " . Le docteur Maurice Bucaille tire la conclusion suivante : " Toute cette législation est parfaitement en harmonie avec les données physiologiques.
On trouver dans le Coran, dans les textes régissant le veuvage, avec les mêmes judicieuses dispositions légales "

L'exemple le plus frappant est son attitude à l'égard des boissons alcooliques. A une époque où l'alcool ferait presque partie de la " composition chimique " de l'homme moderne, parler de l'alcool en ces termes paraît presque rétrograde.
" le nombre annuel de décès - en France par exemple - attribuable à la consommation excessive d'alcool a vacille entre 37000 et 39000 ceci de 1980 et 1983 ( environ le total des habitants d'une ville ! Réalité effrayante).
" l'alcool se place au 3ème rang dans la hiérarchie des causes de décès, juste après les maladies cardio-vasculaire et les cancers " .
Les statistiques affirme que " l'imprégnation alcoolique est responsable d'environ 40% des accidents mortels de la circulation " ;et que " l'alcool absorbée passe dans le sang, qui le transporte dans tous les organes du corps, en particulier dans le système nerveux "
au point que l’on en tire les conclusions suivantes :
" Après avoir absorbée de l'alcool :

La personne devient plus sensible aux éblouissements
Son acuité visuelle est réduite sur les côtés (champs visuel réduit)
Le temps de réaction est allongé.
L’évaluation des distances et les vitesses deviennent imparfaites
La vigilance, le pouvoir de concentration, les facultés de raisonnement sont diminuées
D’où une sous-estimation du danger et prise de risques inutiles
Gestes manquant de précision souvent gauches ou maladroits.

L’attitude du Coran se trouve donc en parfaite harmonie avec les retombées de l’absorption d’alcool, plusieurs siècles après l’interdit par le Coran, les données ne cessent de se confirmer par le progrès et les connaissances humaines qui ne peut que montrer leur évidences.

Il y a également l'exemple de l'interdiction du porc, l'une des dispositions coraniques les plus connues en matière d'alimentation. Voilà ce qu'en dit le docteur Hans-Heinrich Reckeweg, médecin allemand qui s'était penché sur la question plus d'une trentaine d'années :

Pendant la deuxième guerre mondiale, lors du débarquement des troupes allemandes en Afrique du nord sous le commandement de Rommel, le nombre de soldats allemands atteints de ce qu'on avait appelé " l'infection des zones chaudes " ( une plaie sur la jambe immobilisant le soldat ), s'était fortement multiplié. Après l'échec de toutes les méthodes de traitement, une hypothèse a été mise : l'existence d'un rapport entre cette maladie et l'alimentation des soldats, surtout que les autochtones n'ont jamais manifestés ce genre de symptômes. Ainsi le régime alimentaire des soldats fut modifié et adapté à celui des habitants musulmans, caractérisé par l'absence de viande de porc; ce qui apporta la solution au problème de " l'infection des zones chaudes "

Un dernier exemple : Ce témoignage apporté par Stéphanie Marie-Thérèse Pouillande dans sa thèse de doctorat sur " l'abattage rituel " soutenue en1992 à l'Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse. " L'abattage rituel est cependant (c.à.d. malgré son interdiction par la réglementation) selon l'avis bien étayé de nombreux scientifiques, une des méthodes les plus douces et humanitaires de tuer les animaux de boucherie." (cela même si Brigitte Bardo n’est pas d’accord)

Dieu n’a aucune raison d’interdire une chose s’il ne savait pas, lui qui créer l’humain, que la dite interdiction est un bien pour sa créature. Dieu n’interdit aucune bonne chose à celui qu’il a plus que toutes ses créatures honoré. Puisque tout l’univers a était créer pour lui. Il a tout soumis et fait que tout se prosterne devant cet être, a qui rien d’autre n’est demandé que : se prosterner preuve de la reconnaissance d’un Dieu unique, d’un Dieu si miséricordieux qu’il laisse à chacun le libre choix de croire ou pas sans rien diminuer des chances des uns par rapport aux autres. Croyant ou non chacun choisi.

Avatar de l’utilisateur
asso
Admin
Admin
Messages : 2324
Inscription : 06 avr. 2009, 01:32
Localisation : Où DIEU souhaite me voir
Contact :

Re: Le défi juridique

Message non lu par asso » 12 mars 2011, 05:13

Salam aleykoum,
" l'alcool se place au 3ème rang dans la hiérarchie des causes de décès, juste après les maladies cardio-vasculaire et les cancers "
Malheureusement, cette réalité est dépassée aujourd'hui. L'alcool n'est plus la troisième cause de décès, mais .......le première.
Voici un article qui en dit long.
L’alcool tue plus que le sida, la tuberculose ou la violence
Published on février 12, 2011 by Arkadi · No Comments
L’alcool tue annuellement 2,5 millions de personne, soit près de quatre pour cent des décès dans le monde, plus que le sida, la tuberculose ou la violence, a fait savoir vendredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En cause, la hausse du niveau de vie dans les pays émergents, ainsi que les « binge drinking ».

L’alcool est à l’origine de près de quatre pour cent des décès dans le monde soit plus que le sida la tuberculose ou la violence a fait savoir vendredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Source: http://www.irussie.com/lalcool-tue-plus ... lence.html
Pour lire la suite, se reporter à la "source".

Avatar de l’utilisateur
ijtihadi
Moderator
Moderator
Messages : 1161
Inscription : 27 janv. 2010, 12:30

Re: Le défi juridique

Message non lu par ijtihadi » 12 mars 2011, 07:12

oui je tire les chiffres d'un article pas très récent. tu as raison asso aujourd'hui la mort ayant pour cause l'alcool (pas seulement sur la route mais globalement lier à l'alcool) a progressé malgré que grasse aux femmes surtout qui s'abstiennent plus facilement que les hommes la consommation d'alcool en France a diminuer de moitié.

Avatar de l’utilisateur
asso
Admin
Admin
Messages : 2324
Inscription : 06 avr. 2009, 01:32
Localisation : Où DIEU souhaite me voir
Contact :

Re: Le défi juridique

Message non lu par asso » 12 mars 2011, 22:38

Salam aleykoum,
Oui, ma soeur. Le rapport de l'OMS en ce qui concerne la cause de mortalité de l'alcool est global. Il ne s'agit pas seulement de décès liés aux accidents de la circulation, mais de la vie courante.
Bon, on voit bien que l'interdiction de l'alcool (comme tout le reste) n'est pas profitable qu'aux musulmans, mais à tout le monde. N'est-ce pas que DIEU (loué soit-IL) dit dans le Coran, en parlant du Prophète MUHAMMAD (salut et paix sur Lui "Nous t'avons envoyé comme miséricorde pour tout l'Univers".

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité